priere

Pourquoi jeûner et prier

priereDieu est très sensible quand son enfant prend son temps pour jeûner en se sacrifiant afin d’attendre quelque chose venant de Lui. Jésus a donné l’ordre de veiller et de prier (Matthieu 26 :41) mais jeûner est un choix et non un devoir d’où c’est un sacrifice très considéré par l’Eternel.

Il y’a une différence entre prier et jeûner. Prier c’est parler à Dieu, l’adorer et le louer tandis que le jeûne (dans la prière) demande un sacrifice particulier.

Pendant toute la semaine, nous verrons les différentes sortes de jeûnes et nous entrerons en profondeur pour découvrir ensemble le bien fondé du jeûne. Beaucoup de chrétiens prient quotidiennement mais ne voient pas la nécessité de jeûner tout simplement parce qu’ils ne comprennent pas son importance. Derrière le jeûne se cache une grande révélation que le diable veut toujours nous cacher mais le Saint-Esprit veut nous y éclairer dans cet enseignement.

Au-delà du sacrifice, le jeûne nous permet de donner le maximum d’attention à Dieu. Dans la vie de tous les jours nous entendons beaucoup de voix et le jeûne nous permet de fermer les autres voies en discernant celle du Saint-Esprit.

Dieu nous parle à tout moment mais le problème se trouve au niveau de la réception. Parfois avant de commencer une réunion, le conférencier exige que tous les téléphones portables soient fermés parce qu’il cherche notre entière attention et surtout ne veut pas de dérangements. Les voix extérieures nous empêchent souvent de capter celle de Dieu.

Le verset du jour nous parle de la réponse de Jésus car les disciples étaient tous dans la confusion. Normalement quand ils rencontraient une personne liée par un esprit impur, il suffisait de le chasser au nom de Jésus et le démon sortait immédiatement. Mais à un certain moment, ils ont fait la même chose mais le démon a refusé de sortir d’où ils n’en revenaient pas et ils ont approché Jésus pour éclaircir la situation. Jésus leur a fait comprendre que pour cette sorte de démon, la prière seule ne suffit pas car c’est un démon pas comme les autres. C’est un démon plus fort qui exige une plus grande force qui ne s’obtient que par le jeûne.

Au cours de cette semaine, nous comprendrons que plus nous affaiblissons la chair, plus nous affermissons l’esprit.

A suivre demain matin

 

 

(Deuxième partie)

Verset du jour à méditer: Galates 5 :17 « Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez »

Le verset nous dit que les désirs de la chair sont toujours opposés à ceux de l’esprit mais l’important est de comprendre pourquoi ils sont opposés entre eux. La réponse à cette question se trouve dans le verset du jour même : ils sont opposés entre eux, afin que nous ne fassions point ce que nous voudrions.

Si la chair s’affaibli, l’esprit est automatiquement édifié et vice versa. Pour tuer quelque chose, il faut cesser de le nourrir et avec le temps il s’affaiblira et finira par mourir. Tuer la chair ne veut pas seulement dire « cesser de manger », mais c’est se détacher de tout ce qui la satisfait. Comme nous allons le voir ce matin, il y’a trois sortes de jeûnes, il y’a ceux qui ne font que s’abstenir de manger, d’autres se privent toutes sortes de divertissements comme les films, les jeux, les conversations mondaines…mais tous les jeûnes sont acceptés par Dieu aussi longtemps qu’on le fait avec foi et sincérité. Voici donc les trois sortes de jeûnes selon que le Saint-Esprit me les a révélés :

1. Le petit jeûne : C’est quand on passe toute une journée sans rien mettre dans l’estomac en menant une vie normale comme aller au travail, à l’école, faire des achats, recevoir des visiteurs, regarder la télévision…mais en gardant à l’esprit qu’on jeûne pour un sujet spécifique. Jésus a confirmé qu’un tel jeûne sera exaucé (Matthieu 6 :16-18).

2. Le moyen jeûne :  C’est quand on passe une journée ou des jours dans le jeûne, en continuant les activités quotidiennes et avoir un temps de prière avant la fin du jeûne. Pendant le moyen jeûne, on garde une attitude de prière même quand on est au travail ou à l’école et on essaie d’éviter au maximum toutes sortes de distractions charnelles. Pendant le moyen jeûne, on peut prendre un seul repas le soir.

3. Le grand jeûne : C’est quand on coupe tout contact avec le monde extérieur pendant plus d’une journée. Quand on fait le grand jeûne, on est complètement coupé du monde. On s’enferme à la maison, on n’écoute pas la radio, ne regarde pas la télévision, on ferme le téléphone et personne ne peut nous voir pendant la période du grand jeûne. On ignore complètement ce qui se passe dans le pays et on ne veut entendre que les informations venant du ciel. C’est pendant le grand jeûne que nous puisons une grande force spirituelle qui nous permet d’avancer plus loin dans la vie chrétienne.

Demain on continue la méditation sur le grand jeûne demain matin

 

 

(Troisième partie)

Verset du jour à méditer: Exode 34 :2-3 « Sois prêt de bonne heure, et tu monteras dès le matin sur la montagne de Sinaï; tu te tiendras là devant moi, sur le sommet de la montagne. Que personne ne monte avec toi, et que personne ne paraisse sur toute la montagne; et même que ni brebis ni bœufs ne paissent près de cette montagne »

Généralement le grand jeûne dure plus d’une journée sans rien manger mais beaucoup de spécialistes conseillent de boire de l’eau afin d’éviter des vertiges et surout pour avoir en peu d’énergie pour prier.

C’est sur base d’un grand jeûne de 40 jours que Jésus a commencé son ministère. Moïse a également fait un grand jeûne avant d’avoir les révélations de la loi pour le peuple de Dieu.

Parlons en peu du grand jeûne de Moïse  : L’Eternel voulait parler à Moïse et a exigé que personne ne monte avec lui. Par « personne », Dieu ne parlait pas seulement des êtres humains, mais Il ne voulait voir aucun être vivant, même les animaux comme nous le lisons dans le verset du jour.

Le grand jeûne est un moment crucial pour tout serviteur de Dieu et surtout ceux qui ont un ministère. Pendant le grand jeûne, Dieu nous donne des informations que nous ne pouvons pas capter étant dans la vie active. Comme je l’ai dit au début, la voix de Dieu est souvent douce et pour bien la capter, il faut fermer la porte à toutes les autres voix. Au verset 29, on nous parle de la descente triomphale de Moïse. Il est écrit : « Moïse descendit de la montagne de Sinaï, ayant les deux tables du témoignage dans sa main, en descendant de la montagne; et il ne savait pas que la peau de son visage rayonnait, parce qu’il avait parlé avec l’Éternel » (Ex 34 :29). Moïse est monté sur la montagne mains vides mais il est retourné avec deux tables dans ses mains, ce qui veut dire que personne ne peut monter sur la montagne de Dieu et retourner mains vides. Le verset vient de nous dire qu’il ne savait pas que son visage rayonnait mais ceux qui le regardaient s’en rendaient compte. Son visage rayonnait parce qu’il était rempli de la puissance de Dieu. Le grand jeûne est un moment d’intimité d’où il faut en profiter au maximum.

Comme le peuple de Dieu n’osait pas fixer le visage de Moïse à cause du rayonnement (Ex 34 :34-35), les démons et tous ceux qui voient dans le monde spirituel n’osent pas fixer notre visage quand nous quittons le grand jeûne à cause de la puissance de Dieu qui rayonne sur notre esprit.

Demain on va méditer sur le grand jeûne de Daniel. Bonne journée

 

 

(Quatrième partie)

Verset du jour à méditer: Daniel 9 :3 « Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre »

Daniel venait de découvrir que selon la prophétie de Jérémie il devait s’écouler 70 ans de captivité pour le peuple de Dieu et que le temps était arrivé. Il a donc compris que pour que l’Eternel mette en pratique Sa promesse, il fallait que quelqu’un prie et jeûne.

Le verset du jour nous dit qu’après avoir compris que le temps de Dieu était arrivé, il a dû recourir à la prière et aux supplications en jeûnant et en prenant le sac et la cendre.

Prendre le sac et la cendre est un signe d’humilité. C’était une façon de se rabaisser devant Dieu et même les rois portaient des sacs et se roulaient dans la cendre. D’autres déchiraient leurs habits comme signe d’humilité et de soumission totale. J’espère que vous comprenez que c’était des pratiques de l’ancienne alliance mais dans la nouvelle alliance, tout se fait spirituellement et l’important est de s’humilier devant Dieu et le sac doit être dans le cœur et non sur le corps.

Certains chrétiens font l’erreur de penser que comme Dieu a dit une chose, la seule chose à faire c’est d’y croire et attendre l’accomplissement. Daniel a compris que malgré que Dieu avait parlé, il fallait qu’il jeûne et qu’il prie avec des supplications.

Comme je le dis souvent, Dieu ne fait rien sans la prière et même si nous connaissons Sa volonté, nous devons prier et jeûner s’il le faut pour son accomplissement.

La prière est une bonne chose mais certaines situations exigent le jeûne comme Jésus l’a dit dans Matthieu 17 :21. Dans ce passage, Jésus parle d’un démon spécial qui ne sort que par le jeûne et la prière. Autrement dit, si les disciples avaient prié des heures et voir même des jours, ils ne seraient jamais parvenus à le chasser. A cette époque, les disciples n’avaient pas encore commencé à jeûner car ils l’ont fait après le départ de Jésus. Par contre, Jésus avait passé 40 jours dans un grand jeûne avant de commencer son ministère et Il passait la nuit sur la montagne des oliviers pour prier. Les disciples étaient encore charnels et avaient du mal à passer même une heure dans la prière avec Jésus (Matt 26 :40).

Il y’a des blocages dans nos ministères ou dans notre vie qui ne seront dégagés que par le jeûne et non par la prière seulement.

A suivre demain matin…

 

 

(Cinquième partie)

Verset du jour à méditer: Daniel 10 :12 « Il me dit: Daniel, ne crains rien; car dès le premier jour où tu as eu à cœur de comprendre, et de t’humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues, et c’est à cause de tes paroles que je viens »

Hier je disais qu’il y’a des blocages dans nos ministères ou dans notre vie qui ne seront dégagés que par le jeûne et non par la prière seulement.

Quand Jésus parlait de la sorte de démon qui ne sort que par le jeûne et la prière, Il voulait dire que la prière seule ne suffisait pas mais pour que le démon sorte, il fallait jeûner. Cela s’applique également pour des problèmes que nous rencontrons dans la vie : Il y’a des problèmes qui se résolvent par une simple prière tandis que d’autres ne sont résolus que par le jeûne.

L’accomplissement de la promesse de Dieu ne pouvait pas se réaliser si Daniel n’avait pas pris la décision de jeûner. Le verset du jour nous donne une révélation de ce qui se passe quand nous prenons la décision de jeûner. Après 21 jours de jeûne et de prière, l’ange Gabriel a dit à Daniel que dès le premier jour où il a eu à cœur de comprendre et de s’humilier devant son Dieu, ses paroles ont été entendues et c’est à cause de ses paroles qu’il est venu. Comprenez bien que l’ange Gabriel n’a pas été envoyé par Dieu après 21 jours de jeûne mais il a été envoyé dès le premier jour. Dieu n’attend pas le dernier jour mais dès que nous nous humilions devant Lui, Il commence à agir le premier jour.

Plus nous persévérons dans le jeûne et la prière, plus l’ange s’approche de nous pour nous exaucer. L’opposition face à la prière de Daniel était tellement grande que même l’ange Gabriel n’a pas pu l’atteindre. Comme il y’a des démons plus forts que d’autres, il y’a également des anges plus forts que d’autres. L’ange Gabriel a fait face au démon de Perse pendant 21jours sans pouvoir le vaincre mais comme Daniel persévérait dans le jeûne et la prière, l’ange Michael est intervenu pour secourir Gabriel. Comme l’ange Michael était de loin plus fort que le démon de Perse, il n’avait d’autres choix que de céder (Dan 10 :13).

Je crois qu’il y’a des prières qui s’étouffent en cours de route avant l’intervention de l’Ange Michael par manque de persévérance. L’ange Michael intervient quand nous prions et jeûnons sans relâcher avec foi et détermination. Le jeûne et la prière ne doivent pas être basés sur la peur mais sur la foi en s’attendant à quelque chose venant de la part du Seigneur.

Dans la méditation de demain, on verra le but des problèmes dans la vie chrétienne. Bonne méditation

 

(Sixième partie)

Verset du jour à méditer: 2 Cor 12 :10 « C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort »

Dans le verset du jour, Paul dit une parole qui est très dure à entendre puisqu’il dit qu’il se plait dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités…choses qui naturellement nous révoltent et nous empêchent même de prier mais Paul dit que nous sommes sensés nous y plaire.

La raison pour laquelle il s’y plait est tout simplement le fait que quand il est faible, c’est alors qu’il est fort. Il est évident que Paul ne parlait pas de la faiblesse spirituelle mais de la faiblesse charnelle. C’est quand sa chair est faible que son esprit devient fort.

Quand nous jeûnons, la chair s’affaiblit très sérieusement car si on ne nourrit pas un enfant, il finit par mourir. Si la chair réclame à manger ou à boire et qu’on ne réponde pas à sa demande, on développe en nous un pouvoir sur elle et plus nous persistons en lui refusant tout ce qui est plaisir ou divertissement, nous l’affaiblissons sérieusement et en même temps nous rendons notre esprit plus fort en le permettant de prendre le dessus.

Pendant le jeûne de Daniel, la bible dit qu’il ne mangeait pas de viande et ne buvait pas de vin (Dan 10 :3) ce qui spirituellement symbolise le plaisir, les divertissements… Pendant le grand jeûne, on se détache de tout ce qui peut satisfaire la chair. Je crois que regarder la télévision ou écouter la radio n’est pas un péché mais pendant le grand jeûne, je me sépare de la télévision, de la radio, des amis…jusqu’à la fin du jeûne.

Le meilleur moyen de tuer ou d’affaiblir la chair, c’est de cesser de la nourrir.

En persévérant dans le jeûne et la prière, nous finissons par dompter la chair en permettant l’édification d’esprit. Le principe est simple : Si nous satisfaisons la chair, l’esprit s’affaiblit mais si nous affaiblissons la chair, l’esprit s’édifie.

Comme je l’ai dit au début de cet enseignement, Dieu est très sensible quand on sacrifie la chair pour Lui et la parole nous rassure en nous disant que quand nous jeûnons, Il nous le rendra (Matt 6 :17-18).

Ne vous limitez donc pas à la prière mais pensez à jeûner, non pas seulement pour résoudre de grands problèmes, mais également pour mieux capter la voix du Saint-Esprit afin de suivre la direction de Dieu.

Bon week-end

Chris NDIKUMANA

You may also like...

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *