oppressions

Le chrétien face à l’oppression satanique

oppressionsL’Écriture nous montre que, même si le croyant ne peut pas être habité du dedans par un démon, il peut cependant être attaqué, mitraillé, tenté par l’extérieur, et que Satan (avec ses armées) peut bombarder son cerveau de toutes sortes d’accusations, suggestions, séductions, pensées négatives, mensonges, images impures, etc. – Luc 22 : 31-32 : « Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères ».

 

Tout le long du Nouveau Testament, le Seigneur nous donne l’attitude que nous devons prendre face à Satan, et à la présence « dans l’air » de ses démons, et il nous montre comment nous devons nous défendre. Jamais, il nous demande de les chasser, mais toujours il nous demande de leur résister – Jacques 4 : 7-8 : « Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains...purifiez vos cœurs… » – Hébreux 12 :4 : « Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang, en luttant contre le péché ». – Éphésiens 6 : 11-12 : « Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes ». Bon, c’est vrai que sous la Nouvelle Alliance, nous n’avons pas à lutter contre les hommes, mais contre Satan et ses armées, mais de quelle manière devons-nous lutter? En les chassant? Non, mais de la manière et avec les armes que Dieu nous donne – Éphésiens 6 : 13 à 18 : « C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussures à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix (et non pas l’Évangile de la condamnation); prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu. Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veuillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints ».  Et voilà la façon dont Dieu veut que nous combattions Satan et ses armées : ce sont toutes des armes défensives. Même l’évangélisation (quoique étant une action) est, vis-à-vis de Satan, une forme de résistance, car elle produit l’effet de nous rapprocher du Seigneur, d’éloigner de notre esprit les pensées néfastes, tout occupés que nous sommes à la moisson, et étant sous la couverture et la bénédiction de Dieu. La seule arme offensive que nous trouvons dans cette liste est « l’Épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu ». Mais comment manier cette arme? De la même façon que Jésus l’a utilisé lors de la tentation dans le désert : pas en chassant Satan, mais en lui répliquant : « Il est écrit… » (Luc 4 : 1 à 13). Jésus a répliqué à  Satan avec l’Épée de l’Esprit, la Parole de Dieu, par « Il est écrit… »  Jésus n’a pas chassé Satan, pour la simple raison que ce dernier était là sur la permission même de Dieu – versets 1-2 : « Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours… » C’était donc la volonté de Dieu que Jésus soit tenté, et sa résistance et sa victoire dans son « maniement de l’Épée de l’Esprit » produisit l’effet suivant – verset  13 : « Après l’avoir tenté de toutes ces manières, le diable s’éloigna de lui jusqu’à un moment favorable ».

Le croyant n’a donc pas non plus à chasser les démons pour lui-même, ou pour d’autres frères et soeurs, dans le cours normal de la vie chrétienne, mais il doit plutôt opposer aux paroles, insinuations, déformations bibliques de Satan, d’autres paroles de l’Écriture, que le Saint-Esprit lui donne pour « éteindre les traits enflammés du malin » (que ce soit en méditant ces versets dans son cœur ou en les récitant tout haut…). De plus, pour le croyant, il convient de mentionner que l’oppression satanique se résume généralement en un flot de tentations et d’épreuves, pas de possession complète ou « partielle » de la part de démons. Bien entendu, si un croyant entrouvre une porte à l’ennemi (désobéissance entretenue, répétition et tolérance d’un péché  – tenter Dieu – jouer avec la tentation,   retour à une mauvaise habitude…), il est possible qu’il redevienne obsédé et lié par son péché – Éphésiens 4 :27 : « …Et ne donnez pas accès au diable ». En effet, il peut nous arriver de perdre une délivrance reçue de Dieu, à notre conversion ou après…Il est même possible de perdre la délivrance pour une même chose plusieurs fois, si, dans notre indolence et notre manque flagrant de « crainte de Dieu », nous retournons à cette faiblesse.  Satan ne manquera pas de profiter de cette situation, de nous bombarder sans arrêt, de nous accuser et de nous paralyser. Il peut y avoir alors « oppression » démoniaque (de l’extérieur), mais cela ne peut en aucune manière être une « possession » démoniaque (c’est plutôt du harcèlement). La prière efficace des frères, la repentance, la confession, l’abandon de la faute et un retour sincère à Dieu, constituent le seul chemin pour briser de nouveau ce lien. « Je suis le chemin, la vérité et la vie » dit Jésus, « Nul ne vient au Père que par moi ».

 

Une autre raison pour laquelle le croyant n’a pas, en général,  à chasser les démons (chez les chrétiens) est ceci : Satan et ses armées sont, à leur grand désagrément, pour notre sanctification, le marchepied de Dieu. C’est-à-dire que Dieu leur permet de nous attaquer et de nous tenter, pour que nous sentions notre misère, rentrions en nous-mêmes et acceptions son verdict sur la situation de notre cœur. Dieu se sert donc des puissances mauvaises pour que nous puissions capituler devant Lui et accepter la lumière qu’il veut nous donner sur notre condition spirituelle, nos péchés et  racines profondes d’iniquités, ainsi que sur les sentiers erronés que nous aurions pu prendre.  Dieu, dans sa sagesse, sa souveraineté et son omniscience, se sert donc de ses ennemis, pour nous emmener à la repentance, la foi, la sanctification  — Luc 20 : 42-43 : « David lui-même dit dans le livre des Psaumes : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. » — Hébreux 10 :13 : « …Lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu; il attend désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied ». – Colossiens 1 :16 : « Car en lui ont été créés toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui ». Le Seigneur ne veut pas que nous nous préoccupions outre mesure des démons et de leurs activités, car c’est à Jésus  à  s’en occuper  –  Éphésiens 1 : 20 à 22 : « Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui puisse être nommé, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et l’a donné pour chef suprême à l’Église ». Dieu veut que nous concentrions nos yeux sur Jésus  (et non pas sur les activités démoniaques)  et que nous allions à Lui – Matthieu 6 :13 : « …Ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen! » Quand on a des problèmes, quels qu’ils soient, nous devons aller à Jésus, qui lui, sait comment les régler.

 

De plus Romains 8 :28 nous dit : « Nous savons, du reste, que toutes choses (même les tentations et la présence des démons…) concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein ». Satan (ni aucun démon) ne peut toucher à un seul cheveu d’un croyant, à moins que Dieu ne le permette. Le livre de Job en donne une illustration frappante : Dieu a livré Job à Satan.  Mais est-ce que ça veut dire que Job a été possédé par Satan?  Absolument pas. Dieu déclare au début et à la fin du livre, que Job est droit et intègre, et que Job, même au milieu toutes ses effroyables épreuves, a mieux parlé que ses comparses (pharisiens = consolateurs fâcheux = accusateurs)…Satan  a complètement anéanti Job, jusque dans son corps, mais il ne l’a jamais possédé…Oppressé?  Oh que oui!  Mais pas possédé. Dieu s’est servi de Satan pour purifier encore plus le cœur de son serviteur, afin de pouvoir le bénir encore plus. Satan ne possède pas ce qui appartient déjà à Dieu.  Sinon, on tombe dans un cafouillis indescriptible.

 

Et dans 1 Jean 5 :18, nous lisons : « Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. » — 2 Thessaloniciens 3 :3 : « Le Seigneur est fidèle, il vous affermira et vous préservera du malin ». De plus, à la croix, Satan a perdu toute victoire sur les croyants. Alors, pourquoi nous inquiéterions-nous indûment de la présence des démons? Satan a toujours eu deux tactiques préférées : ou bien il essaie de convaincre les gens qu’il n’existe pas, ou bien il essaie de fixer leurs yeux sur lui et prendre presque tout le plancher!  Et, comme le dit si bien Émile Dallière dans son livre « Cette faucille d’or » (Éd. La pensée universelle): « Pour nous, la bonne manière d’échapper à Satan, c’est de lui présenter le Christ. Seulement, attention! Il sait très bien quand c’est uniquement une parole avec rien derrière, ou quand c’est réellement Christ. Il ne s’y laisse pas prendre. »

Éditions : ÔR  VÉ  SHALOM

Michel C.

 

 

You may also like...

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *