delai

Faire confiance au delai de Dieu-Rick Warren

delaiSi jamais vous vous trouvez dans la salle d’attente de Dieu, rongeant votre frein en attendant – pour une réponse, un changement, une percée, un miracle – vous devez vous arrêter et vous rappeler quelque chose : Dieu sait ce qui est le mieux pour vous. En plus de cela, Il n’est jamais en retard, jamais pressé, jamais, et Il est toujours à l’heure exacte. Quand il y a un délai dans votre vie, la meilleure chose que vous pouvez faire est simplement de Lui faire confiance pour faire ce qui est le mieux.

Ce verset de Habakkuk 2:3 : « Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas ; Si elle tarde, attends-la, car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement. » a été pour moi un vrai encouragement au cours des années.

Quand j’ai commencé l’église de Saddleback, je n’avais pas d’idée que cela prendrait 13 ans avant que nous ne trouvions un terrain et presque 15 ans avant que nous ne construisions notre premier bâtiment. Cette église gérait plus de 10.000 fidèles avant que nous ayons construit notre premier bâtiment d’église. Aucune église en Amérique n’est jamais allée aussi loin ou autant grandi sans bâtiment. Dieu avait à l’esprit son délai dès le début.

Au tout premier service je me tins debout et dis, « Un jour nous irons acheter au moins 50 acres de terrain. Mais nous n’allons pas le faire pendant les cinq premières années parce que nous allons mettre tout notre argent dans des personnes et des programmes. » J’ai toujours été plus intéressé à la construction des hommes qu’à la construction des bâtiments. Ainsi pendant les 15 premières années nous avons employé 79 bâtiments différents. Quand nous devinions trop grand pour un, nous aménagions dans un autre.

Mais au cinquième anniversaire de l’église je dis, « Il est temps de commencer à rechercher un terrain. Si vous avez de la renommée dans le développement financier des immobiliers, présentez-vous à mon bureau demain soir. » Le soir suivant, 13 hommes se sont présentés. Je ne connaissais pas la moitié d’entre eux. J’ai dit, « Faisons un tour dans la salle et dites-moi pourquoi vous devriez faire part de cette équipe chargée de trouver un terrain pour Saddleback. »

Le premier type a dit,  » J e m’appelle Tom. C’est moi qui ai acheté tous les emplacements pour K-Mart » Le type suivant a dit,  » Mon nom est Dick. Je suis vice-président de First Interstate Bank (La Première Banque Inter-Etat) » Lyle, le type suivant, était dans la construction des maisons. Il dit, « J’ai clôturé l’année dernière avec $91 millions dans des acquisitions de terre. » Nous avons continué autour de la salle et j’ai découvert que j’avais là 13 dirigeants incroyablement puissants. J’ai dit, « Ceci ne va pas être une réunion très longue. » Je me suis retourné et j’ai écrit « 50 acres » sur le tableau. J’ai dit, « Je crois que Dieu veut que nous trouvions au moins 50 acres. Il est votre travail de les trouver. Merci d’être venus. Réunion terminée ! »

Une semaine plus tard, ils sont revenus. Ils avaient trouvé l’un des derniers morceaux restants d’une propriété dans la vallée de Saddleback. C’était de 72 acres de pâturage de vache – pour 7.2 millions de dollars. Ils dirent, « Vous voulez l’acquérir? » J’ai dit, « Bien sûr! » Vous ne dites jamais non juste parce que quelque chose est impossible.

Nous avons collecté $10.000 pour un lopin de terre de $7 millions. Nous n’avions pas beaucoup d’intelligence, mais nous avions beaucoup de foi. Au cours de l’année suivante, nous avons obtenu le changement de zone, le permis d’utilisation, les droits sur l’eau, nous les avons obtenus pour faciliter la construction d’une Eglise. Mais nous ne pouvions trouver quelqu’un pour nous prêter de l’argent pour l’acheter et y construire. Finalement, après environ une année et demi, les propriétaires sont venus à moi et ont dit, « Nous voulons que vous commenciez à verser $20.000 par mois, non remboursables, pour maintenir l’engagement ouvert. » J’ai dit, « Je ne peux pas le faire. Je ne peux pas jouer avec les offrandes de nos fidèles. Nous devons laisser tomber l’engagement et quand nous obtiendrons le financement, nous reviendrons et l’achèterons. » Nous avons laissé tomber l’engagement et le jour suivant, cette propriété a été achetée par un centre commercial. Nous avons perdu une année et demi de temps et $100.000. J’étais à terre !

Cela nous a pris une année pour découvrir le prochain lopin de terre ici dans la vallée. C’était 300 acres, et 200 acres étaient escarpés – elles étaient totalement inutilisables. Nous sommes allés chez le propriétaire et avons dit, « nous achèterons les cent acres avant pour $6 millions. » Il dit, « Si vous le faites, je vous donnerai les 200 acres arrières gratuitement juste comme un bonus » Nous sommes de nouveau allés voir nos fidèles pour leur dire, « Nous devons collecter de l’argent maintenant pour acheter le terrain. » Nous fîmes une campagne de sacrifice financier appelée « Possédons Notre Terre. » Pendant une période de 60 jours de prières, de jeûne, et de service, nos membres ont projeté de faire une grande offrande. Et ce jour-là, nous eûmes un demi-million de dollars en argent liquide collecté en une seule séance d’offrande – Ce qui était incroyable pour une petite église – Et des engagements pour $2.5 millions de plus à donner dans les trois années à venir.

Certains ont pris un deuxième emploi pour donner plus . D’autres ont renoncé à des vacances. Des gens ont donné leurs pensions et leurs régimes de retraite. Des gens ont donné leurs anneaux de mariage en diamant. Certains ont vendu leurs maisons et ont acheté de plus petites maisons et ont donné la somme émargée. Je connais des gens qui ont vendu leur téléviseur pour pouvoir donner. Les membres de l’équipe dirigeante ont donné les économies de leur vie entière.

Nous avions donc un demi-million en liquide et $2.5 millions de promesses de don. Je suis allé de nouveau au propriétaire le jour suivant et dis, « Nous sommes prêts à conclure! » Il a dit, « J’ai changé d’avis. J’augmente le prix à $8 millions. » Mon coeur sombra. Je me tournai vers Dieu et dis, « Que vais-je dire aux fidèles dimanche prochain ? Ils ont travaillé, prié, sacrifié, et donné tout ce qu’ils avaient. » Je dis, « Dieu, Tu as un problème. Ce n’est pas mon problème parce que ce n’est pas mon église. Tu continues à faire venir tous ces gens, que vas-tu donc faire avec eux? »

Deux jours plus tard, un troisième lopin de terre a été trouvé en vente dans le canyon – 113 acres offerts à trois millions et demi de dollars. La même quantité de terre pour la moitié du prix. C’était le lopin de terre le moins cher que j’avais jamais vu dans le comté d’Orange. Sept promoteurs se le disputaient et quatre ont offert de l’argent liquide. Je suis allé voir le propriétaire du terrain et lui ai demandé, « Le vendre à l’église coûterait combien ? Nous n’avons pas tout l’argent comptant. » Il a dit, « Si vous pouvez faire honneur à votre signature d’ici la fin de l’année, alors je le vendrai à l’église. »

Il dit cela en octobre. Je suis allé de nouveau vers les membres et leur ai demandé, « Nous devons collecter plus d’argent dans les 60 jours à venir ou nous perdrons ce lopin de terre. Que voulons nous faire? » Les gens dirent, « Engageons-nous! » et dans les 60 derniers jours de 1987 les membres de l’église de Saddleback ont donné les $1.2 millions supplémentaires. Et nous avons bouclé le contrat.

Rappelez-vous : Les délais ne sont pas nécessairement des refus. Les voies de Dieu sont toujours meilleures que les nôtres – et son timing est parfait.

You may also like...

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *