sexualite

Le chrétien et la sexualité: toutes les questions à la lumière de la Bible

sexualiteC’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair, Genèse 2:24.

Au sujet de la sexualité la Bible dit : « l’homme et la femme deviendront une seule chair ».
La sexualité figure dans le Plan de L’ÉTERNEL pour les mariés, lorsqu’IL recommande dans Hébreux 13:4 que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure.

Et DIEU les bénit, et leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez, déclare Genèse 1:28. Cette fécondité passe par l’union physique de l’homme à sa femme dans le but d’obéir à l’Ordre du SEIGNEUR, en vue de la pérennité de la race humaine. Dans le mariage, l’homme et sa femme sont unis en vivant une sexualité en accord avec la Volonté de DIEU.
Notons que c’est lors d’un mariage à Cana que LE SEIGNEUR JÉSUS fit le premier de Ses Miracles, témoigne Jean 2:2,11.

Ainsi, la sexualité émane de LA PAROLE DE DIEU dès la création ; et cela dans un contexte bien précis : le mariage. Où l’union de l’homme à sa femme s’accomplit en obéissance au commandement Divin d’être féconds, de multiplier, de remplir et d’assujettir la terre. La Bible recommande la sexualité dans le mariage en disant :
« Ne vous privez pas l’un l’autre, si ce n’est d’un commun accord… » 1 Corinthiens 7:5.

Par contre, LA PAROLE DE DIEU condamne le libertinage sexuel qui cause la perte de million de vies dans le monde suite aux avortements, maladies sexuellement transmissibles (M.S.T.), crimes passionnels…
C’est pourquoi il est écrit : « Le corps n’est pas pour l’impudicité…Celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle… Fuyez l’impudicité…Votre corps est le Temple du SAINT-ESPRIT… Glorifiez donc DIEU dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à DIEU », 1 Corinthiens 6:13-20.

La débauche amène la souillure, les mensonges, les remords, les dissimulations, et elle enfante d’autres péchés, tel que l’avortement, utilisé comme moyen de cacher l’acte commis ; on choisit alors la mort à la vie, pour se dissimuler. Cependant, il y a risque de décès ou de stérilité, en conséquence final de l’avortement.

Le but du malin est d’essayer de détruire le mariage, qui est une Institution de DIEU, par le libertinage sexuel avec ses conséquences dramatiques. Les maladies sexuellement transmissibles (M.S.T.) sont devenues une grande cause de mortalité humaine devançant les autres maladies, catastrophes naturelles, famine et conflits armés. Elles détruisent des familles entières, et laissent dans la rue des orphelins abandonnés à leur sort.

DIEU jugera les impudiques et les adultères, prévient Hébreux 13:4.
Lorsqu’on abandonne la Crainte de L’ÉTERNEL, on devient vulnérable.
Il y a des principes Bibliques à connaître, car ils mènent à une sexualité saine et épanouie pour la satisfaction mutuelle du mari et de sa femme :

Les préliminaires :

Les Saintes Écritures nous relatent la scène où Isaac fut surpris en train de plaisanter tendrement avec Rebecca, sa femme, qu’il faisait alors passer pour sa sœur, relate Genèse 26:7-9.
Ceci démontre que les jeux amoureux entre époux ne sont pas l’invention de l’homme moderne, encore moins une pratique extrabiblique, mais une preuve d’amour entre les conjoints.

L’intimité :

Il est écrit : « Que le mari rende à sa femme ce qu’il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari…ne vous privez pas l’un de l’autre », dans la première épitre de Paul aux Corinthiens 7:3-5. Le devoir des mariés est de se satisfaire mutuellement, et se soutenir dans tous les domaines de la vie, car ils sont devenus une seule chair. La sexualité des mariés devra être basée plus sur l’amour du conjoint que sur la quête du plaisir sensuel.
Sans oublier la priorité du chrétien qui est la recherche du Royaume et de la Justice de DIEU, commandée par LE SEIGNEUR JÉSUS dans Matthieu 6:33.

L’abstinence :

D’un commun accord, l’abstinence est autorisée pour un temps, afin de vaquer à la prière. Ce qui sous-entend que certains états tels que le jeûne sont incompatibles avec la pratique de la sexualité. À la fin de cette période de consécration à la prière, il est recommandé aux mariés de retourner, de peur que l’adversaire satan ne les tente par leur incontinence.

Pour recevoir JÉSUS comme SEIGNEUR et SAUVEUR cliquez ici >>

Pasteur Givelord.

You may also like...

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *