« Chanter est ma façon de prier »

ma-facon-de-prierBarbara Hendricks, la célèbre soprano, n’as pas honte
de le dire : « Chanter est
ma façon de prier ».
Fille d’un pasteur protestant, elle s’exprime dans une interview du journal
« La Vie » avec une liberté d’expression et une sincérité qui donnent
à réfléchir… Extraits :

«  La spiritualité prend d’avantage de place que le culte dans ma vie personnelle. Je ne vais pas à l’église tous les dimanches matin. Mais je pratique tous les jours, tout le temps. Cela se traduit dans ma relation à ma famille, à mon travail, dans mes diverses rencontres. Je m’impose les valeurs de respect, d’intégrité et d’honnêteté. Et chanter est ma façon de prier. C’est une vision très personnelle, bien sûr. Chaque individu doit trouver de quelle manière il a envie de réaliser sa vie spirituelle. La vie est remplie d’obstacles qui nous donnent des occasions d’apprendre, d’évoluer, de devenir meilleurs. Et je n’ai jamais douté de Dieu, car la foi est une grâce. Je ne peux pas l’expliquer autrement. Je pense que l’art, le chant en particulier, rapproche les hommes de dieu, dans la mesure où l’art rapproche les hommes de leur propre humanité, du Dieu qui réside en eux. C’est la grande différence entre l’art et le divertissement. Nous passons beaucoup de temps à nous amuser, mais seul l’art a la force de coller, de rester puissamment ancré en nous. »

Voila qui donne à réfléchir, effectivement ; que veut dire, in fine » le mot « pratiquant ? Qu’est-ce qu’un pratiquant ? La Bible ne nous éclaire pas là-dessus de façon systématique, elle ne propose d’ailleurs pas un code du « bon pratiquant », et Jésus lui-même insistait sur le fait que le Père recherche surtout des « adorateurs en esprit et en vérité ». Cela ne remet pas en question la valeur du culte en tant qu’expression communautaire de notre foi « collective », en tant que témoignage visible de l’Eglise s’exprimant et se manifestant   au sein de son environnement contemporain. Mais cela pose à nouveau la question qui dérange : qu’en est-il de ma piété personnelle, de ma foi personnelle, de ma « mise en pratique » personnelle de l’évangile au quotidien ?

Car c’est bien là que le bât blesse, dans ce combat au quotidien pour « rester à flot » et garder la tête au-dessus de la mêlée, tout en demeurant en cohérence avec nos convictions chrétiennes. « A nos convictions ajoutons la cohérence » nous enseigne l’EmetAnalyse, une approche chrétienne de la psychothérapie. Un beau défi, qu’il serait tentant d’oublier ou de minimiser, ou d’ensevelir sous un vernis de religiosité orienté vers une fréquentation assidue de telle ou telle assemblée, ou d’une congrégation X ou Y !

Je pratique tous les jours, tout le temps… » nous dit Barbara Hendricks, avec une spontanéité et une simplicité déconcertante. On ne voit pas pourquoi on en douterait, c’est tellement sain, tellement évident.

Comme d’ailleurs la majorité des paraboles de Jésus : une courte phrase, quelques paroles dites à propos, et nous voilà à nouveau en route, alors que nous pensions peut-être que nous en avions assez fait, ou bien nous en étions arrivés au stade du «a quoi bon», de la lassitude, ou du raz le bol ! « Vas, relèves-toi, secoues tes chaînes, enlèves la poussière qui te recouvre, remets toi en route : courage ! Il y a un chemin pour toi, ce n’est pas celui de ton voisin, ce n’est pas non plus celui d’hier, ce n’est pas le chemin de ton pasteur, ni celui de ton curé, c’est le tien, et c’est pour cela qu’il est précieux, car il n’appartient qu’à toi de t’y engager avec fermeté et persévérance. » nous dit Dieu au travers de sa parole à de multiples reprises.

Et alors, tu seras peut-être en train de devenir un vrai « pratiquant », mais … chut ! N’y apportes pas trop d’attention, ne mesure rien, évite les comparaisons, protéges toi des avis et des critiques potentielles et envahissantes des uns et des autres (la célèbre tribu des éternels « bienveillants »), et vas de l’avant sur ton petit bonhomme de chemin. Tu y trouveras de merveilleuses fleurs à cueillir, de si beaux paysages à admirer, et tant de gens fantastiques avec qui communier, dialoguer, prier, ou faire silence…

Patrick GHEYSEN, pour Paraboles.net

You may also like...

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.