critik

9 questions pour savoir comment (bien) réagir aux critiques

critikLes critiques ne sont jamais faciles à encaisser. Qu’elles soient fondées ou pas, elles mettent notre caractère à l’épreuve. Notre manière d’y réagir révèle toujours ce qu’il y a au fond de nous. L’occasion de faire le point sur ce que nous avons à changer, par la grâce de Dieu. Voilà 9 questions qui peuvent nous aider dans ce processus + un petit bonus en fin d’article!

1. EST-CE QUE CETTE CRITIQUE M’A AFFECTÉ?

OUI: Il y a fort à parier que la critique m’affecte. Si c’est le cas, aller à la question suivante.

NON: Hum… OK, aller à la question 6

2. EST-CE QUE JE SUIS IRRITÉ?

OUI: Difficile de ne pas être irrité quand une critique nous affecte. Aller à la question suivante.

NON: Hum… OK, aller à la question suivante.

3. EST-CE QUE JE SUIS BLESSÉ?

OUI: Si la critique formulée touche à un point sensible, elle peut m’affecter au point de me blesser. Aller à la question suivante.

NON: Peut-être la critique ne nous a pas blessé, peut-être n’est-ce pas la première. Ou elle ne touche pas un point sensible, qui nous tient très à cœur. Aller à la question 6.

4. EST-CE QUE J’AI BIEN COMPRIS LA CRITIQUE?

OUI: Parfois, la critique est tellement frontale qu’il est difficile de ne pas la comprendre. Parfois, elle est dite en douceur, mais c’est quand même clair. Aller à la question suivante.

NON: D’autres fois, la critique n’est pas claire… Si l’on est pas sûr, il vaut mieux se demander ce que la personne voulait vraiment dire. On peut même lui demander si l’on a bien compris. Il faut relire la critique. Retourner à la question 1.

5. OÙ SE TROUVE MA VALEUR?

Dans ce que je fais: C’est souvent normal d’être un tant soit peu blessé par une critique, surtout si elle est acerbe. Mais parfois, une blessure peut révéler un problème plus profond, dans notre système de valeur. Si une critique me déstabilise au point de remettre en cause ma valeur, il se peut que (1) je fasse les choses pour de mauvaises motivations ou (2) j’aie placé ma valeur ailleurs qu’en Dieu. Et lorsque ce en quoi j’ai placé ma valeur est attaqué, c’est ma valeur qui s’effondre avec. Lisez « Qui penses-tu être? » de Mark Driscoll.

Dans mon identité en Christ: Même si j’ai pu être blessé, je sais que cette critique n’attaque pas mon identité, parce qu’elle est fondée en Christ. On peut m’attaquer, mais qui je suis ne change pas. Aller à la question suivante.

6. EST-CE QUE J’AI PÉCHÉ (1) DANS CE QUE L’ON ME REPROCHE (2) DANS MA RÉACTION?

OUI: Quand un pécheur reçoit une critique, ça arrive qu’il réagisse… en péchant. Aussi, la critique peut être la conséquence d’un péché. Attention, je ne parle pas ici d’un frère qui vient nous reprendre. Je parle d’une critique qui, parfois, est le résultat de mon propre péché. Si j’ai péché, je demande pardon à Dieu et à la personne offensée et je passe à la question suivante.

NON: Si, après introspection je n’estime pas avoir péché, je passe à la question suivante.

7. DANS CETTE CRITIQUE, QU’EST-CE QUI EST VRAI?

Les critiques sont l’occasion de s’arrêter et d’évaluer ce que nous faisons. Nos actions et notre manière d’agir. Souvent, les critiques contiennent un fond de vérité, qui nous aide à préciser et améliorer ce que nous faisons.

Tout: Finalement, la critique m’a permis de voir que ce que je faisais était inutile ou faux. Aller à la question suivante.

Une partie: Le plus souvent, une partie seulement de la critique est vraie. Je dois savoir quoi.Aller à la question suivante.

Rien: Parfois, la critique n’est pas fondée, il n’y a rien à changer. Aller à la question 9.

8. EST-CE QUE JE DOIS CHANGER QUELQUE CHOSE?

OUI: Si je reconnais que la critique contient du vrai, je dois changer quelque chose. Aussi, même si la critique est infondée, il se peut que cette situation ait révélé que je dois travailler (1) ma manière d’être ou (2) ma manière de faire. Même si la critique est infondée, elle peut me permettre de me rendre compte d’un manquement, dans un domaine ou dans un autre. Je demande à Dieu son aide pour changer et je vais à la question suivante.

NON: Rien à changer. Aller à la question suivante.

9. EST-CE QUE CETTE CRITIQUE RÉVÈLE UN BESOIN CHEZ LA PERSONNE QUI LA FORMULE?

OUI: Il se peut que cette critique révèle que celui qui la formule a besoin d’aide. Peut-être sa critique traduit un manque de confiance, d’amour, une carence théologique ou un besoin d’aide spirituel. Dans tous les cas, il serait dommage de ne penser qu’à soi dans ces moments: nous devons penser à l’autre et à ce qui aurait pu le motiver à critiquer. Peut-être aussi cette critique révèle un péché et je dois aller voir l’autre.

Lire la suite sur http://toutpoursagloire.com/parcours-interactif-9-questions-savoir-bien-reagir-aux-critiques/

MATTHIEU GIRALT

You may also like...

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *